COCETA

COCETA

COCETA  COllectif des Citoyens Exposés au Trafic Aérien

Nous souffrons des nuisances du trafic aérien, nous ne cesserons pas de réclamer justice et vérité.

Le COCETA souhaite connaître les raisons de l’abandon du transfert .
Le COCETA reste mobilisé pour démontrer la nécessité du désenclavement de l’aéroport de Nantes-Atlantique afin de préserver l’intérêt général et la santé des personnes survolées .
Le COCETA a la volonté de défendre l’intérêt des habitants concernés par les nuisances ou qui le seront dans un avenir proche et de les informer .
Le COCETA est indépendant, sans liens confessionnel, syndical ou politique .
Le COCETA usera de tous les recours juridiques nécessaires pour épargner à la population des nuisances injustement imposées .
Le COCETA lutte contre le déni de démocratie du 17 janvier 2018 qui a amené le Président Macron et son gouvernement à renoncer au transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique suite aux mensonges des médiateurs .
Nous voulons démonter ces mensonges qui ont poussé le gouvernement à prendre la pire des décisions : le réaménagement de l’aéroport actuel .
Nous avons lancé une campagne de relevés de mesures de bruit des avions survolant nos habitations . Ces relevés nous serviront à démontrer que le PEB ( Plan d’Exposition au Bruit ) et le PGS ( Plan de Gêne Sonore ) « vendus » par l’État ne sont pas du tout représentatifs des nuisances sonores que nous subissons .

Aidez-nous : apportez votre contribution à cette campagne de relevés pour démontrer les aberrations du gouvernement .

Une seule alternative : le transfert !

Affichez votre colère

Le COCETA vend les panneaux « Stop aux nuisances » au prix de 10€.
Pour faire votre commande, envoyez un message au Mail COCETA

Campagnes de mesure de bruit

Protocole sonomètre dans les habitations
Le COCETA LANCE UNE GRANDE CAMPAGNE DE RELEVÉS DE MESURES DE BRUIT DES AVIONS PAR LA POPULATION VOLONTAIRE DE L’AGGLOMÉRATION NANTAISE.
Nos Élus ne pourront pas l’ignorer avant de valider la mise à jour en 2018 du Plan de Gêne Sonore (PGS) datant de 2003.
La population, ainsi avertie, prie le Gouvernement d’appliquer les règles de prévention et le principe de précaution.
Une méthode simple et pédagogique a été mise en place pour nous pour contribuer à ces mesures.
Aidez-nous, apportez votre contribution à ces mesures, pour dénoncer la grossière erreur du gouvernement d’avoir renoncé au principe de précaution !

Le PGS pilote les aides financières à l’insonorisation des logements. Le PEB crée des contraintes sur les constructions dans la zone de gène sonore autour de l’aéroport.