l’Air Pays de la Loire

l’Air Pays de la Loire

« Air Pays de la Loire » agréé par le ministère de l’Environnement, est chargée de surveiller la qualité de l’air dans notre région. L’association cartographie la présence de polluants selon deux grandes familles : les gazeux (azote, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, ozone…) et les particules fines (poussières résultant de plusieurs activités polluantes, industrie, trafic routier, bâtiment, agriculture, aérien …).

La pollution de l’air, classée cancérogène, est responsable de sept millions de décès prématurés chaque année dans le monde, 40 000 en France, environ 2 500 en Pays de la Loire. Chaque jour, 20 kg d’air passent dans nos poumons. Suivant l’échelle de l’Agence européenne pour l’environnement, sur les trois premiers trimestres de 2021, la qualité de l’air dans la région a été jugée de « bon à extrêmement mauvais » alors qu’elle allait jusqu’ici de « très bon à très mauvais ».

En dépit des confinements, la pollution aux particules fines ne s’est pas arrêtée et les réductions d’activités n’ont pas suffisamment fait baisser les taux de polluants gazeux pour qu’ils disparaissent de l’air qu’on respire. « Fin 2020, on avait déjà repris les niveaux habituels de pollution de tous les polluants », expose Air Pays de la Loire. En revanche, la région n’a connu qu’une seule journée de pic de pollution depuis mars 2020. La reprise du trafic aérien ne va pas améliorer la situation. Attendons les résultats pour voir ?

Les commentaires sont clos.