Stop au réaménagement prévu pour 40 ans

Stop au réaménagement prévu pour 40 ans

Nantaises, Nantais, habitants de l’agglomération, il est encore temps de réagir Le réaménagement de Nantes-Atlantique a pour objectif affiché d’atteindre au moins 11 millions, puis 15 millions de passagers, au-dessus d’une agglomération de 600 000 habitants. Ce qui correspond, à terme, jusqu’à un avion toutes les 2 minutes, selon un rapport de la DGAC. Nous connaissons tous les effets délétères du bruit, de la pollution, et en particulier des particules fines qui ont provoqué 307 000 décès prématurés dans l’union Européenne en 2019 (Le Point – rapport de l’Agence Européenne de l’Environnement). Sans parler du risque d’accident qui peut arriver à tout moment (70% des cas arrivent près des aéroports). Si nous ne faisons rien le nouveau concessionnaire va bientôt être désigné et il va signer pour 40 ans. L’aviation est un vecteur d’activités et de progrès indispensable, mais il ne doit pas se développer au détriment de l’humain. L’actuel aéroport enclavé ne peut pas et ne doit pas devenir un outil mortifère pour l’agglomération. Seul un aménagement raisonné doit être réalisé en attendant un nouvel aéroport hors agglomération. Nous devons lutter contre un projet d’aéroport urbain annoncé pour 40 ans et envisager rapidement son déménagement.

Les commentaires sont clos.