Le silence assourdissant de nos institutions

Le silence assourdissant de nos institutions

Il faut rappeler qu’une horde de marginaux, sous couvert « d’expérimentation sociale » squatte toujours le terrain public de Notre-Dame-des-Landes. Même si certains ont signé des baux d’exploitations individuelles, le plus grand nombre continue d’exploiter illégalement les terres. Et personne ne dit rien. Même si, à chaque manifestation, ils « s’expriment » en commettant des exactions (ils se nomment eux-mêmes « collectif de lutte »), certains journalistes trouvent naturel de faire leur promotion dans les journaux. Et personne ne dit rien. Tout comme la publicité de rassemblements interdits créant un bidonville l’été (1000 personnes) faits d’individus luttant pour « l’avion-bashing » mais manifestant pour avoir l’autorisation de voyager en avion !  Et personne ne dit rien. Des constructions sans permis de construire, une éolienne sans autorisation, une école illégale, et encore des journalistes qui trouvent que ce sont des « alternatives riches et variées ». Et personne ne dit rien. Pourtant, le grand Albert Einstein avait prévenu : « Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ».

Les commentaires sont clos.