Décision et « indemnités exemplaires » de cynisme

Décision et « indemnités exemplaires » de cynisme

Nonobstant les annonces à grand renfort de médias, les soi-disantes « indemnités exemplaires » sont réduites à peau de chagrin. A peine une dizaine de dossiers répondent aux conditions restrictives de la sélection. Tant pis pour les survolés qui depuis plus de 20 ans supportent les atterrissages et les décollages tous azimuts qui perturbent l’ensemble de la banlieue Nantaise. Vouloir accueillir 15 millions de passagers est un crime contre les habitants ainsi que pour le lac de Grand lieu. Tout comme prétendre que baisser de 1 à 3 décibels (inaudibles) les nuisances sonores est carrément une imposture. La vie à Nantes est devenue insupportable, des embouteillages du périphérique aux accès à l’aéroport, accompagnés du bruit incessant des décollages/atterrissages. Sans oublier le prochain train diesel qui toutes les 10 minutes promet de remplacer le bus entre la gare et l’aéroport (toujours vide). Les riverains de la voie ferrée vont apprécier !
Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier l’horreur de cette décision qui envers et contre tout a cédé aux zadistes au détriment des concitoyens et de la justice de notre pays.

Les commentaires sont clos.