Le « long courrier » devient la norme à Nantes

Le « long courrier » devient la norme à Nantes

Le 5 octobre 2018 Nantes Atlantique est passé en catégorie A dans l’indifférence générale, alors que ça change tout. La catégorie A, désigne les aéroports utilisables de nuit et disposant d’au moins une piste équipée d’une approche aux instruments (approche dans l’axe de la piste). Le « long courrier » devient donc la norme à Nantes avec des avions comme par exemple l’airbus A330 – 300. Avec une contenance de 300 passagers, un poids total de 233 tonnes (dont 80 tonnes de carburant), voilà ce qui va décoller et atterrir au-dessus de l’agglomération Nantaise en 2022. Déjà, de nouvelles destinations voient le jour, comme la Martinique, dès décembre 2021, une tendance lourde pour notre aéroport. Finis les petits avions de Nantes/Orly (supprimés), on passe à la vitesse supérieure. Pour ceux qui pensaient que l’aviation allait subir un déclin irréversible, sachez qu’Airbus annonce une augmentation de production de 40 à 61 avions/mois, soit deux avions par jour. Alors soyons clairs, le développement de l’aviation est une bonne nouvelle, mais à condition de l’accompagner intelligemment. Un couloir aérien à Nantes avec des gros porteurs, le seul cas en Europe au-dessus d’un centre-ville, n’est pas supportable. 

Les commentaires sont clos.