Des décisions masquées par une consultation publique

Des décisions masquées par une consultation publique

La consultation publique du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) qui sert de prétexte à entériner une décision dénuée de bon sens se termine le 29 juin 2021. Son objectif de réduction du bruit et du nombre d’habitants impactés est contradictoire. Le réalignement de l’axe des avions et l’augmentation qui vise un doublement du trafic à l’horizon 2030 va augmenter mécaniquement le nombre d’habitants survolés. Cette consultation demande l’avis des citoyens dont le plus grand nombre ne sont pas, actuellement, exposés aux nouvelles nuisances induites et non quantifiées. Comment ces habitants peuvent ils émettre un avis sur, le réaxage, les nouvelles voies routières, les nouvelles voies ferrés etc … sans en connaitre l’incidence ?

Sans le nommer, le PPBE part du postulat qu’il n’y a pas lieu de considérer qu’il existe une autre alternative à l’aéroport urbain actuel. La croissance du trafic, tolérée par les habitants, n’a été admise qu’en perspective du déménagement de l’aéroport engagé par l’État – Nous ne cesserons de le rappeler -. Il s’agissait d’une exception. Vouloir réécrire l’histoire pour justifier « l’abandon » de NDDL au motif « d’apaisement » et vouloir effacer le déni de démocratie suite au référendum de 2016 est une imposture. Alors, n’hésitez pas à participer à la consultation publique en dénonçant ce projet de PPBE sur PPBE et Consultation publique et transférez votre message à coceta@coceta. Org

Les commentaires sont clos.