Une éclipse (presque) totale d’avions.

Une éclipse (presque) totale d’avions.

Le bruit est source de stress, personne, habitant sous les avions, ne dira le contraire. Mais le silence ne correspond pas à l’absence totale de bruit. On ne réclame pas de vivre dans une chambre sourde (anéchoïque), mais simplement la fin du ballet incessant de ces oiseaux de métal. Cette pandémie nous fait redécouvrir les bruits de la nature, le murmure du vent dans les branches, le bourdonnement des abeilles, et bien sûr le chant d’oiseaux. La nature est tout sauf silencieuse. Alors profitons de ce moment extraordinaire, pour nous, où l’on peut vivre et se parler dans le jardin. Peut-être que ceux qui ne sont pas confrontés au problème vous interpellent avec un : « vous le saviez lorsque vous avez acheté », oui c’est vrai, mais entre un avion de temps en temps et un toutes les trois minutes, il y a une sacrée différence. C’est cette différence qui nous conforte dans notre volonté de réclamer une délocalisation. Bref peut-être un été où l’on va pouvoir déjeuner dehors, jardin ou terrasse, et profiter du soleil. Une expérience inoubliable, l’impression de faire partie de la Nature. Un vrai cadeau. Profitez !

Les commentaires sont clos.