Ne pas perdre la boussole

Ne pas perdre la boussole

C’est à partir du Xe siècle que la famille d’Herlin de Bougon devient propriétaire du château qui prend son nom : Château de Bougon, situé sur la paroisse de St Pierre de Bouguenais. Lors de la « commune de Paris », la paroisse deviendra : « Commune de Bouguenais ». C’est la proximité de ce château qui est à l’origine du nom de l’aéroport qui naîtra sous le nom d’Aéroport de Château Bougon. La devise de cette nouvelle commune est : « Ad Alta. » ce qui signifie « Vers les hauteurs » (une prédestination). Mais ce n’est qu’en 1928, que fut créé un camp d’aviation militaire provisoire sur un terrain de 50 hectares près du Château de Bougon, par rapport à la topographie, sans tenir compte de la moyenne des vents dominants ! En 1934-1935 arrivent les établissements Bréguet qui ouvrent la voie à la destination commerciale de l’aéroport. Après diverses transformations, la piste apparaît telle qu’on la connaît aujourd’hui, d’une longueur de 2.900 m et orientée 3/21. Le 3 correspond à 30° et le 21 correspond à 210° par rapport au 0° Nord. Ce rapide historique démontre que cet aéroport n’a jamais été conçu pour l’utilisation dont il est l’objet de nos jours. Depuis une cinquantaine d’années, sa position enclavée et très problématique a été reconnue par TOUS comme inacceptable et nécessite sa délocalisation vers une zone non urbanisée. Alors …

Historique de Château-Bougon (Didier Favreau)

Les commentaires sont clos.