S’adapter ou mourir

S’adapter ou mourir

Covid, Changement Climatique, Biodiversité ou E-vtol, Hydrogène, hybridation, biocarburants…. où va-t-on ? Malgré cette crise inédite dans son intensité, un avenir sans transport aérien reste impensable. Même si personne aujourd’hui n’est capable de prédire l’avenir, l’hygiène et la sécurité sont plus que jamais prioritaires. La plupart des avions modernes utilisent des systèmes de purification de l’air pour les voyageurs, HEPA (High Efficiency Particulate Air), qui sont les mêmes que ceux utilisés dans les salles d’opérations. Ils sont extrêmement efficaces pour éliminer les agents pathogènes en suspension dans l’air. D’autres systèmes sont en test actuellement, comme les tunnels de désinfection, qui nettoient chaque voyageur de la tête aux pieds. Les bagages aussi pourraient également subir un nettoyage en profondeur tout aussi complet, à l’aide d’un brouillard désinfectant ou d’une lumière UV qui tue bactéries et virus. Dans tous les cas, l’avenir va imposer de nouvelles directions. Pour la sauvegarde de l’emploi, et parce que le rêve est toujours dans nos gènes, il faut croire au génie humain. Le trafic va donc continuer de se développer avec ses risques et ses pollutions. Militer pour éloigner l’aéroport de la ville doit donc être une priorité. Ce qui est sûr c’est « qu’à ne pas y croire on finit par ne plus rien pouvoir faire ».

Les commentaires sont clos.