Le fret tire son épingle du jeu

Le fret tire son épingle du jeu

2019 a été une année record pour le trafic à l’aéroport de Nantes-Atlantique avec plus de 7 millions de passagers. 2020 restera marquée par une baisse de 68% du trafic dû à « la crise sanitaire » précise-t-on du côté de la direction de l’aéroport nantais. « Avec près de 40 destinations proposées, la période des fêtes de fin d’année a tenu ses promesses en permettant à plus de 106.000 passagers de s’évader (soit 40% du trafic 2019) avec un bon taux de remplissage : en moyenne 74% sur les lignes domestiques ». « Les destinations les plus demandées ont été Paris Roissy-CDG, Lyon, Marseille, Montpellier et Nice pour le territoire national, et en Europe : l’Espagne, le Portugal et la Suisse ». Pour 2021, même si la prudence reste de mise, l’aéroport de Nantes-Atlantique prévoit plus de 70 destinations l’été prochain en vols directs vers les principales villes d’Europe et du bassin méditerranéen sans oublier les hubs des destinations plus lointaines. En plus du trafic passager, ce qui surprend c’est que le fret, lui, a augmenté de +11% par rapport à 2019, dont « 44 transferts de malades, de soignants ou de matériels médicaux ». Mais la COVID peut encore tout changer !

Les commentaires sont clos.