L’accident n’est jamais à occulter

L’accident n’est jamais à occulter

L’appareil de la compagnie indonésienne Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak, sur la partie indonésienne de l’île de Bornéo, s’est écrasé en mer. L’accident s’est produit le samedi 9 janvier peu après 14 h 40 heure locale, 4 minutes après le décollage et sans qu’aucun message d’alerte des pilotes n’ait été enregistré. Comme nous l’avons déjà évoqué dans ces lignes 70 % des accidents d’avions se produisent au décollage ou à l’atterrissage. Cinquante passagers, dont 10 enfants, et 12 membres de l’équipage se trouvaient à son bord. Il s’agit du premier incident aérien majeur en Indonésie depuis le crash d’un Boeing 737 Max de la compagnie Lion Air qui avait fait 189 victimes en 2018 (aussi au décollage). L’avion de Sriwijaya n’appartient toutefois pas à la nouvelle génération controversée de Boeing 737 MAX mais est un Boeing 737-500 « classique ». Il faut noter que les pistes de l’aéroport de Djakarta sont (intelligemment) orientées de telle sorte que les avions décollent et atterrissent sur la mer et non sur l’agglomération. Heureusement.

Les commentaires sont clos.