Même les facteurs mesurent la pollution

Même les facteurs mesurent la pollution

Les voitures des facteurs vont être équipées de capteurs pour mesurer la pollution en Ile-de-France. AirParif, la Poste et la région lancent une expérimentation d’un an pour mieux connaître le niveau de certains polluants dans l’air, au plus près des habitants.

De même, depuis quelques jours, les habitants de Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand ont la possibilité de s’équiper de microcapteurs mobiles qui mesurent en direct le niveau de pollution, en l’occurrence la teneur en microparticules, de l’air autour d’eux. « L’objectif est d’offrir gratuitement à ceux qui le souhaitent la possibilité de connaître la qualité de l’air qu’ils respirent et comment ils sont exposés ». Ces données mobiles, recueillies individuellement, sont rassemblées au sein d’une « captothèque » et partagées pour la communauté des porteurs de microcapteurs par l’intermédiaire d’une plate-forme. Et pourquoi pas pour les communes autour de Nantes-Atlantique et pour la Métropole nantaise ?

Les commentaires sont clos.